L’Art dans les bureaux

Il y a quelques semaines, les Français découvraient l’œuvre de l’artiste de street art Obey qui orne le bureau présidentiel. C’est l’occasion de se pencher sur la présence d’œuvres artistiques dans les espaces de travail et de leur impact sur le bien-être des salariés. Alors que les bienfaits de la verdure[1] au sein de l’espace de travail ne sont plus à prouver, l’exposition de pièces artistiques est bien moins répandue, à l’exception de quelques entreprises qui ont choisi de les intégrer pleinement à leurs locaux, à l’instar de vente-privee ou de la Société Générale. Reflet de l’identité et des valeurs de la société, vectrices de gaité et de créativité pour les salariés, les œuvres d’art ont des effets bénéfiques dans l’espace de travail. Ainsi, il est légitime de se demander si l’art dans le milieu professionnel revêt davantage de fonctions qu’une simple décoration ?

L’art générateur d’une cohésion et d’une culture d’entreprise

Il est simple de rappeler qu’une personne passe en moyenne près de sept heures par jour sur son lieu de travail et que son environnement influence son humeur, sa productivité comme ses relations avec son entourage. Des chercheurs d’Harvard affirment que l’art a cinq impacts sociologiques marquants[2]. L’art engage davantage le dialogue émotionnel, les échanges sociaux entre collègues, facilite la création de connexions interpersonnelles, encourage à l’apprentissage et favorise un esprit collégial au sein des bureaux.

Par ailleurs, l’art reflète l’histoire de l’entreprise, colore sa personnalité en définissant son caractère, son style et son esprit. L’intégralité de son environnement, de ses employés, de ses partenaires à ses clients, est alors exposé à des messages clairs qui renforcent sa marque[3]. Ainsi l’entreprise peut communiquer et véhiculer une culture qui lui est propre.

L’art comme source d’inspiration

La créativité est au cœur du métier de bon nombre de professions. La production de biens et services se doit de se démarquer du reste de l’offre et démontrer une originalité. L’art au sein de locaux professionnels génère une réponse émotionnelle de l’individu, lui permettant de mieux s’approprier l’espace, comme les projets dans lesquels il est impliqué. Chez nos voisins d’Outre-Manche, un sondage réalisé en 2013 par le British Council for Offices a révélé que 61 % des employés travaillaient mieux et d’une façon plus inventive lorsqu’ils sont exposés à des œuvres d’art.

Crédits : OMTS Paris

Quant aux autres secteurs, ils peuvent eux aussi être sensiblement touchés dans l’approche de leurs missions et responsabilités. L’art permet de présenter la perspective d’une autre personne ou d’exprimer ce qui peut difficilement être traduit par des mots, comme par exemple les émotions. Le Dr Craig Knight de l’Université d’Exeter démontre que l’art a des conséquences déterminantes dans la manière de travailler des professionnels[4]. Par exemple, les cadres opteraient pour des méthodes plus innovantes et conciliantes en termes de management, réduisant le stress et générant davantage de bonheur au sein du lieu de travail.

L’art, un optimisateur de performance

De nombreuses études, parmi lesquelles celles d’Oxford,[5] évoquent l’influence exceptionnelle de l’Art sur les employeurs comme les employés. 15 % des salariés affirment être plus rapides dans l’exécution de tâches dans un environnement « enrichi » par l’art. De surcroit, 32 % des individus témoignent être plus productifs s’ils ont contribué à l’amélioration de l’espace[6]. L’implication des collaborateurs dans la conception de leur espace de travail représente donc un levier de productivité supplémentaire.

Plusieurs sociologues affirment que la stimulation des employés par l’art est indéniable et que l’entreprise gagne en compétitivité sur le marché lorsque son milieu de travail fait appel à l’imaginaire. Les salariés ont tendance à rechercher de la reconnaissance et n’hésitent pas à s’exprimer davantage ou simplement œuvrer à l’amélioration de leur entreprise.

 

Ainsi, il est possible de constater que l’art représente bel et bien un facteur d’amélioration sur un ensemble de niveaux professionnels, tant par des fonctions esthétiques évidentes mais également tant par ses multiples bienfaits sur l’entreprise[7] et ses collaborateurs. Certaines entreprises ont d’ailleurs développé une activité de prêt d’œuvres d’art pour particuliers et professionnels, favorisant l’accès à l’art et à ses bénéfices.

 

[1] Sir Cary L. Cooper, Michael P. Leiter, “The Routledge companion to wellbeing at work”, Routledge, New York, 2018

[2] Christina Smiraglia, “Art Works at Work: The Impact of Workplace Art”, Harvard, Project Zero, 2014

[3] Thomas, J & McCrae, P, Art Works! The Research Paper, 2012

[4] Kirstie Brewer, “Art works: how art in the office boosts staff productivity”, 21/01/2016, TheGuardian.com

[5] P. Alex Linley, Susan Harrington, Nicola Garcea, “The Oxford handbook of positive psychology and work”, Oxford University Press, New York, 2013

[6] Karen Higginbottom, “The Impact Of Art In The Workplace”, 01/05/2016, Forbes.com

[7] Valérie Landrieu, « De l’art subtil d’aménager les espaces professionnels », 07/04/2018, Les Echos Executives

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *